" Boîte noire énergétique " (part. 2 / 3)






Qi Men Dun Jia
Ainsi, nous allons voir quelles étaient les influences concernant, cette fois-ci, des interactions temps-direction, que la méthode du "Qi Men Dun Jia" permet.
Le vol suivait la direction Nord-Est, au moment où le commandant est parti en pause, laissant le jeune pilote - désigné pour le remplacer - un peu anxieux. 
L'analyse via cette méthode indique:
"Echec dans toutes les situations. Il vaut mieux rester calme"; et également: "lors de voyages, crée des difficultés".
Le pilote l'accompagnant a t-il perçu cet état, et, inconsciemment, ces influences défavorables, ou avait-on déjà atteint une situation critique ?... En tout cas, celui-ci suggère de dévier de cap, comme pour répondre aux inquiétudes de son collègue, et à sa volonté d'éviter la zone de turbulence, les faisant se diriger vers le Nord. Les influences pour cette direction, à ce moment-là indique :

1. "Des frères sont en désaccord".
Note: bien qu'il n'y ait pas trace de conflit, d'après les experts, entre les deux pilotes (dont aucun n'était le commandant de bord, par ailleurs, ce qui les affilie au statut de 'frères'), il y a eu des points de désaccord, et, à la fin, les deux pilotes commandaient aux manettes, l'un faisant monter l'avion, tandis que l'autre cherchait à le faire descendre, inconscients de ce que l'un et l'autre, d'ailleurs, faisaient....
" A 2h14min.26s ",  c'est à dire quelques secondes avant le crash, " le manche à gauche était positionné à piquer. Le manche à droite était positionné en butée à cabrer " ; c'est à dire deux actions contraires: l'un poussait le nez de l'avion vers le bas, quand l'autre le tirait vers le haut !

2. A la suite de cette 1ère "énonciation", les textes du Qi Men Dun Jia indiquent:
"Procédures légales"
Ce que l'on peut dire, au vu du contexte, c'est que le pilote le plus âgé des deux réagit en suivant les procédures, pour essayer de comprendre ce qu'il se passe. Il décide ensuite d'appeler le commandant de bord, dès les premières incompréhensions mutuelles. 

3. Enfin les textes mentionnent:
"Accident et désastres".
Ça laisse songeur...


"Nowadays"
Si nous revenons à aujourd'hui et à la méthode du "Jiu Gong Ming Li", nous allons être projetés en 2018, dans une année au même canevas énergétique.
J'avais signalé que l'année serait délicate, pour la France (comme pour tout pays affilié à l'énergie  " 1  Blanc "), du fait de la présence de l'énergie des désastres (" 5 Jaune "), dans son "palais" (secteur géographique la représentant, c'est à dire le Nord).

En revanche, et comme pour l'histoire du Concorde, nous nous approchons de la fin d'une période de 20 ans, contrairement au cas de l'AF 447, où nous étions en plein dans cette période (2009); les événements probables l'an prochain pourraient donc bien amorcer le déclin de certaines choses, puisque le  " 9 Pourpre "  est symbolique de la fin, étant la dernière du cycle d'énergie, dans cette méthode.
C'est à dire que 2 fins de cycles commencent à se rejoindre...Pouvant entraîner la fin de grands projets ou de grandes entreprises.


Commentaires